Face à l'infinie poésie que dégage mon charmant titre, piqué au non moins poète MC Jean Gab1, je vous sens perdus, chers lecteurs habitués à mon incommensurable gentillesse. Mais l'actualité Puesque étant ce qu'elle est, et mon actualité personnelle, influencée par certains phénomènes périodiques qui me mettent naturellement de mauvaise humeur, étant elle aussi ce qu'elle est, je pense que j'avais besoin d'exprimer ce qui sera ma grande résolution de la rentrée 2007.

J.N.M.P.P.L.T.P.L.G.

Je. Ne. Me. Prends. Plus. La. Tête. Pour. Les. Gueux.

Pour les gens qui maîtrisent le Mathildou, je n'entends pas "gueux" au sens du dalleux made in Châtelet-les-Halles qui vous adresse un élégant "Kss kss..." lorsque vous passez devant lui... Je parle des boulets que toute fille est amenée à rencontrer au cours de son existence.

J'ai connu trop de cons.

Trop de mous du bulbe. Trop de faux amis qui vous oublient dès que vous quittez le lycée. Trop d'opportunistes qui vous utilisent. Trop d'handicapés émotionnels. Trop d'indécis qui vous aiment puis ne vous aiment plus mais vous aiment encore ah mais non mais si. Trop de mecs aux chevilles enflées qui croient que tout leur est dû parce que "Attends, je suis trop beau, comment peux-tu ne pas avoir follement envie de moi?" (pour ceux qui en doutent, oui, il existe des mecs qui pensent comme ça, j'ai pu le constater en live). Trop de mecs qui pensent que vous devriez les bénir d'accorder de l'attention à une pauvre fille telle que vous (et si vous pouviez baiser le sol sur leur passage aussi, ce serait encore mieux).

Et j'en ai juste marre.

Le monde regorge de vrais gentils. De mecs (un minimum) équilibrés. Je le sais, j'en connais. Et je ne vois pas pourquoi je n'aurais pas droit à des relations simples et sincères avec ces mecs gentils et (un minimum) équilibrés. Ni pourquoi je devrais continuer à tourner dans "Vis ma vie de maso".

On en revient donc à ce slogan qui sera bientôt culte (parfaitement, il deviendra culte) ...

Je. Ne. Me. Prends. Plus. La. Tête. Pour. Les. Gueux.

Je les exècre, je les abhorre, je les honnis. Je les annihile, je les zappe, je les renvoie dans les limbes de l'oubli. Je les écrase symboliquement avec le talon de mes nouvelles low boots (il fallait bien une parenthèse cruche).

Et je leur souhaite de finir sur un char à danser la tecktonik à la prochaine Techno Parade en jean slim fluo et crête assortie.

Copie_de_46

Mathilde, en mode sérénité dominicale.

PS: Article dédicacé à mes Pues Vanessa et Aurélie, qui elles non plus Ne. Se. Prendront. Plus. La. Tête. Pour. Les. Gueux.
PS 2: Article également dédicacé aux vrais mecs bien que je compte parmi mes amis et qui me donnent confiance en leurs congénères...

PS 3: J'ai dit que je zappais les gueux, mais il y en a quand même un qui demeurera dans ma vie quoi qu'il advienne. Tu. Te. Reconnaîtras. Boo. Même si t'es le roi des Affreux et le champion des oui mais non mais en fait si. (L)

Listening:

"Garçon" de Koxie

Je rigole, vous m'avez prise pour une djeunzzz en mal d'hymnes fédérateurs permettant d'égayer ma prépubère existence ou quoi?

"Wannabe" des Spice Girls (Koxie, remballe ta moto, c'est CA le girl power!)