En relisant mes derniers articles je me rends compte que ces temps-ci je suis un peu monomaniaque...

Je ne parle que de mecs.

C'est honteux. C'est mal. C'est irrespectueux envers toutes ces femmes qui ont brûlé leurs soutien-gorge pour qu'on ait le droit d'être des independent women et tout.

Aujourd'hui je vais donc vous parler de mecs.

MAIS tout ça dans un but purement philosophique, je ne suis que paix, méditation et absence de prises de tête. Mes amis, dissertons donc.

Une fille X (pas moi, elle là-bas, moi je ne suis que méditation, j'aime pas les hommes, je suis monacale et innocente) rencontre un mec Y lors d'une soirée digne d'un bal de promo américain. Ellipse narrative durant laquelle X et Y pactisent quelque peu. Y prend le numéro de X et promet de la rappeler.

A ce moment, les ennuis commencent!!!

C'est une règle implicite en droit des relations amoureuses: quand on se plaît, on se rappelle dans un délai de trois jours. Trois jours, c'est le temps maximum durant lequel une fille peut attendre des nouvelles d'un mec sans péter les plombs. Après, on peut considérer que le mec en question est ou sadique, ou pas très intéressé.

Sauf que X est un peu folle, et qu'elle a commencé à péter les plombs bien avant...

Jour 1: Debriefing post-soirée avec les copines, à grand renfort de MSNage, de téléphonage et de Facebookage. Au bout d'une heure, tout le monde est au courant que le mec Y a un grain de beauté au-dessus du mollet et un berger allemand, mais à part ça, X ne se prend pas la tête, X est détachée, X n'en a rien à foutre.

Jour 2: "Oui bon hein il pourrait quand même rappeler hein... C'est pas comme si j'en avais quelque chose à faire anyway mais quand même hein... Non mais non je suis pas en plein craquage t'arrêtes??? Ca fait que deux jours et il a encore droit à 22h56 minutes pour appeler, laissons du temps au temps j'ai envie de te dire."

Jour 3: X agonise. X déteste cordialement toute personne qui ose l'appeler. La palme étant sans doute décernée à ses copines qui l'appellent en lui demandant si elle a eu des nouvelles du mec Y. X sent son portable vibrer dans sa poche alors qu'il est dans son sac. X commence à psychoter: "Pffff, il a du se rendre compte que j'étais la fille la plus moche du monde, je vais me suicider en avalant un Code de Commerce.".

Et puis X va déjeuner avec sa coupine co-princesse chez Watt, en maudissant le mec Y entre deux bouchées de pâtes au parmesan et au saumon. X analyse. X se torture. X déblatère. Et puis X sort son portable de sa poche pour voir l'heure...

Et là, à 3 jours + 8h, texto du mec Y.

Réaction de X: "Luciiiiiiiiiiiille c'est luiiiiiiiiiiiiiii, hi hi hi hi hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii. Aaaaaaaaaah ça y est j'ai mal au ventre. Pour la peine je lui réponds pas, je répondrai ce soir. Ou demain. Ou dans trois jours. Gnak gnak gnak."

Faut la comprendre, cette chère X: faudrait surtout pas que Y croie qu'elle a complètement craqué sur lui...

Quelle idée!

Mathilde, ou X, as you want!

Copie_de_Lucille_et_moi_1

Ma petite Lucille et moi sur les quais de Seine, le jour du FAMEUX texto...

Je t'adore catinette-guignolette-chicanette!

Listening:

"I love you always forever" de Donna Lewis, la régression est mon amie, vive les 90's.