Top!

  • Généralement observable sur cette Toile que l'on nomme Internet, je suis une fille âgée de 20 à 35 ans.

  • Je n'ai pas forcément de talent pour l'écriture, mais après tout tout le monde s'en fout puisque je maîtrise parfaitement l'art de l'appareil photo numérique et du copier-coller d'images sur mes sites fétiches. Et puis flûte, je fais des phrases sujet-verbe-complément, faut pas trop m'en demander non plus!

  • Je suis capable de disserter abondamment sur une crème hydratante ou de décrire avec la plus extrême minutie la tenue que je porte à chaque fois que je sors, même si la sortie en question consiste à aller acheter du pain. Exemple: "Oh mais que vais-je porter pour aller manger mes macarons Ladurée?" - car je ne mange que des macarons Ladurée, il faut le savoir - "Ma petite robette Maje en satin ou ma petite robette Maje en satin retourné? Avec mon gilet en alpaga ou mon paletot en chat de l'île de Man?".

  • Je ne lis que de la chick lit, et lorsque je lis autre chose je n'en parle pas, faudrait pas avoir l'air trop cultivée...

  • Je suis consensuelle. Je veille à ne jamais choquer mes lecteurs. Je ne fais pas de vagues. Je suis parfaite.

  • Je me prends pour Carrie Bradshaw, Marilyn Monroe ou Audrey Hepburn. Voire les trois en même temps.

Je suis, je suis...

La blogueuse-type de 2007!

31

Putain, ce que ça me lasse...

Parce que même si j'aime la mode et le shopping à un point préoccupant, même si je suis capable de rêver d'une robe vue dans une vente privée, même si certaines blogueuses me donnent envie de cambrioler leurs dressings, même si je suis une vraie fifille superficielle à souhait, je ne me reconnais pas dans cette nouvelle définition de la féminité que nous dessinent les blogs de filles...

On peut appeler ça de la prétention... C'en est peut-être. Je ne vaux peut-être pas mieux que celles que je décris, c'est à vous de juger.

Mais j'aime à penser que mon blog, pour moi, c'est avant tout un loisir, un moyen d'assouvir une passion qui est née bien avant ce déferlement de pseudo-Carrie Bradshaw, et pas une fin en soi... J'aime à penser que mes lecteurs s'en rendent compte, et qu'ils perçoivent que derrière mes élucubrations se cache une fille qui est loin d'être conne (oui je me jette des fleurs et alors, c'est mon blog ou bien?).

J'aime à penser que les quelques blogueuses que je compte parmi mes amies le sont devenues parce qu'on partage des choses, et pas parce que c'est hype de copiner entre blogueuses. J'aime à penser qu'on n'est pas obligées de se faire des aprem chez Ladurée pour être bien ensemble, et que même à la station de métro BNF on peut passer des moments d'anthologie, notamment lorsque l'une d'entre nous fait tomber son parapluie sur des piques à pigeons comme le gros boulet qu'elle est, n'est-ce pas Caro. J'aime à penser que chacune d'entre elles a un style d'écriture bien à elle, un style qui a fait que lorsque j'ai connu leurs Skyblogs (eh oui, on est passées par là), je les ai appréciées pour ce qu'elles écrivaient et pas parce qu'elles portaient des escarpins Minelli.

J'aime à penser qu'elles ont un petit quelque chose de plus, mes Pues adorées. Tout comme C.Leen (qui, maintenant que j'y pense, est en fait l'instigatrice du mouvement des Pues) et Lucille. Tout comme ma petite M0t-a-m0t voleuse de Chadounet, qui est le summum de la non-hypitude puisqu'elle OSE raconter ses états d'âme sur son blog, sans mettre ne serait-ce qu'une seule photo d'elle et de ses friiiingues, mais qui est tout simplement la plus jolie plume que je connaisse.

Merci à elles, et merci à toutes celles qui assument les matins où elles se réveillent en ayant l'impression de ressembler à un troll des montagnes. Merci à celles à qui il arrive de courir après le bus. Merci à celles qui n'ont rien contre les week-ends en mode loque-en-vieux-pull-Timberland-qui-regarde-Heroes-en-mangeant-des-Oreos-au-chocolat-blanc.

Merci à celles qui croient en d'autres dieux que Marc Jacobs, Karl Lagerfeld et Anna Wintour. Et qui vénèrent plutôt les saints patrons de toute princesse des temps modernes: humour, second degré et autodérision.

La lutte continue, tenons bon les filles!

Mathilde, qui ne se prend pas pour ce qu'elle n'est pas, à savoir Olivia Waldorf (les Gossip Girl addicts comprendront) ...

Listening:

"Goodbye Philadelphia" de Peter Cincotti

Je sais pas si vous avez vu son passage à la Star Ac hier soir mais c'était vraiment pas mal!

A ce sujet je tiens à déclarer officiellement (puisqu'il n'y avait pas encore eu de déclaration officielle) que cette année j'intègre la Team Quentin. Il a beau être ridicule avec ses chaussures de couleurs différentes, il est très doué et sort clairement du lot par rapport aux autres. Chouchoute bis: Maureen, qui a également une très jolie voix.

Les gueux de l'année: Sevan, le rappeur du 16e (j'ai juste envie de dire "Ta gueuuuuuule, arrête de massacrer Eminem!!!") et Noémie, la peste-qui-se-prend-pour-Céline-Dion-et-se-la-pète-un-max, il en fallait bien une.

Pour la deuxième année consécutive, la Star Ac a décidé de ne pas contenter la gueuse que je suis en ne choisissant que des mecs d'une banalité affligeante, voire carrément moches. Où est mon chéri annuel, HEIN??? Remboursée!!!

Pix: Marguerite Sauvage