En fait mon gros problème dans la vie c'est la tendance de certains de mes amis à vivre dans un monde post-68 complètement rebelle, sans foi ni loi.

Ils souffrent des stigmates du féminisme et d'autres trucs complètement insensés, genre la révolution sexuelle.

Et je ne sais pas si je peux supporter des discours empreints de tant d'immoralité.

desperate_housewives_20090313154145_2_625x352

"Tu sais, je pense que si tu n'as pas de relation stable c'est parce que t'es une fille facile en fait... Parce que le mec qui t'a dans son lit tout de suite n'a plus à s'intéresser à toi par la suite, c'est normal, t'as perdu toute pudeur, toute fraîcheur, tout mystère à ses yeux... Tu comprends, le sexe c'est une fin, c'est un achèvement, c'est un aboutissement, tu apprends à connaître la personne, tu tombes amoureuse, et le sexe est un moyen de célébrer cet amour tu vois."

"Non mais c'est normal qu'elle ait des ambitions professionnelles moins importantes depuis qu'elle est avec lui, elle veut pas que le fossé soit trop grand entre eux... Ben oui je pense que c'est compréhensible de faire des sacrifices pour qu'une relation marche tu vois, moi aussi à sa place je renoncerais à partir un an à l'étranger, et puis elle peut très bien s'en sortir avec des études un peu moins brillantes, ça dépend de ce sur quoi repose ton épanouissement..."

"Je m'inquiète vachement pour lui tu sais, il part à l'étranger deux ans, il va revenir il aura quoi, 27-28 ans, il sera toujours pas marié, mais il réalise pas qu'à ce moment-là les seules filles encore dispo seront les folles qui ont raté leur vie sentimentale, enfin tu vois pas les folles mais celles dont personne n'aura voulu quoi..."

"Ben moi je suis un peu d'accord avec sa théorie, c'est vrai que toi tu tiens à ton indépendance mais tu verras, tu comprendras quand tu seras en couple."

NO FUTURE.

Mathilde, qui se demande où elle était le jour où l'amish lifestyle est redevenu à la mode.

Listening:

"Airport taxi reception" de Sondre Lerche 
"Uprising" 
de Muse